Aller au contenu

Diagnostic amiante : les différentes phases à suivre

Avant de procéder à la vente ou de louer un bien immobilier, certains diagnostics sont obligatoires. On retrouve dans ceux-ci le diagnostic amiante. La réalisation de ce diagnostic n’est possible qu’avec les professionnels. Pour réaliser le diagnostic amiante, il faut suivre des étapes. Quelles sont alors ces différentes étapes ? Dans la suite de cet article, vous ferez la découverte des différentes phases de la réalisation d’un diagnostic amiante.

Qui doit-on solliciter pour réaliser le diagnostic amiante ?

Quand il s’agit du diagnostic amiante, il faut retenir que c’est un diagnostic obligatoire. Ce qui suppose qu’il doit être fait avant de vendre un bien. Dans le cas contraire, la transaction peut être annulée. C’est pour se mettre donc à l’abri de ce problème qu’un propriétaire doit montrer le diagnostic amiante au moment de la signature du compromis de vente. À cause donc de son importance, le diagnostic amiante est réalisé par les spécialistes. C’est-à-dire que ce diagnostic doit être réalisé par un diagnostiqueur qui dispose d’une certification de diagnostic amiante. Cette certification doit être délivrée par le COFRAC. Le diagnostiqueur certifié a une connaissance des matériaux dans lesquels il doit faire son diagnostic.

Quelles sont les différentes phases du diagnostic amiante ?

Le processus du diagnostic amiante se fait suivant quatre différentes phases. Et, le technicien du diagnostic amiante sait qu’il doit respecter ces étapes. En effet, la première étape est réalisée par un expert diagnostiqueur. Elle consiste à faire l’inspection du lieu. C’est à ce niveau que les matériaux qui peuvent contenir de l’amiante sont regroupés en tenant compte de leur état. Les matériaux sont souvent regroupés en trois : les matériaux en bon état, ceux qui sont en moins bons et ceux qui sont complètement dégradés. Les échantillons prélevés vont se retrouver dans les laboratoires spécialisés pour analyse.

À la suite des analyses, il faut réaliser l’étude. Elle consiste à identifier non seulement les zones, mais aussi la quantité d’amiante qui s’y trouve. Il s’agit de préparer les travaux qui vont permettre de faire le désamiantage. Pour cela, il faut réaliser un plan de retrait. Ce document est adressé aux autorités et doit leur parvenir 30 jours avant le démarrage des travaux. Sur ce document, les autorités doivent retrouver les détails sur le plan des travaux. La dernière étape est la réalisation des travaux. La première des choses à faire est de mettre en sécurité la zone. Ensuite, on procède au désamiantage et à la libération des lieux. On finalise les travaux par une analyse des déchets et leur traitement. Par ailleurs, un contrôle est réalisé en dehors du lieu.  

La possibilité de spécialisation des diagnostiqueurs

C’est vrai qu’il existe plusieurs diagnostiqueurs sur le marché. Mais, ils ne sont pas tous en mesure de faire le diagnostic amiante. En réalité, il existe des diagnostiqueurs qui sont capables de réaliser les diagnostics amiante, plomb, gaz ou l’électricité. Étant donné qu’il existe plusieurs diagnostiqueurs, l’établissement d’un réseau dans le secteur sera un atout considérable pour cette corporation.

En résumé, le diagnostic amiante est très délicat. C’est pour cette raison qu’elle doit être réalisée par les spécialistes. De plus, le diagnostic amiante se déroule en respectant les différentes étapes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *